MASTER THROWDOWN 2017-2018 QUALIFICATION WOD2

MASTER THROWDOWN WOD 2

Samedi 4 novembre les résultats du WOD 1 sont publiés, je suis classé 46e.
Eh bien, je ne pensais vraiment pas être aussi bas dans le classement je pensais être dans le premier tiers, et la je me retrouve dans le début de la seconde moitié.
Qu’est ce que j’ai bien pu manquer ? De mon point de vue rien ,donc pas de regrets. Malgré tout, quand je vois les temps des 15 premiers, je me fais du souci pour la suite. Car même avec 4 kg en moins avec le Kettlebell que ceux de la première série des masters 35-49, il y a des temps énormes et au tirage rameur ce sont des brutes. Il va falloir que je me mette au paléo et que je mange plus de steak de Tirex ça doit être ça la clé.
Bon, les faits sont là, on ne va pas se lamenter, on embraye direct sur le WOD 2.
MAMAMIA ! Ici c’est encore un WOD pour les gros, pas de cardio que de la force.
Le WOD se décline ainsi
9 minutes
A Minute 1 to 4: 3 heaviest singles Power Snatch
B Minute 5 : Amrap Shoulder to Overhead
C Minutes 6 to 9: 3 heaviest singles Power Clean

Sur ces trois activités il va falloir la jouer fine. Le Snatch, depuis ma déchirure partielle des tendons de l’épaule droite,ne me réussit pas, il y a parfois comme un défaut au niveau de l’articulation, mais bon ici ce sont des power Snatch, donc pas de squat et cela me rassure un peu.
Shoulder to overhead, la il faut trouver un poids tactique pour exécuter une minute non-stop c’est le nombre des répétitions qui va réellement établir le score final.

Power clean sans squat « soi fort,brave et soulève»

Cette fois je décide de faire une première évaluation le vendredi en solo pour jauger les poids et la stratégie.
Tous mes camarades qui se présentent au mastersthrowdown ne sont pas disponibles ce jour-là, on partagera donc nos expériences et stratégies le dimanche comme d’habitude.

Dimanche arrive, on se retrouve, et là, bon sang c’est la foire, entre les cours et le free access ou d’autres préparent les qualifications des AMAROKS, il y en a de partout. Cela va être difficile de faire le WOD tranquille. On va tester encore une fois mais là j’avoue que coter concentration c’est ZERO.
En plus s’il faut filmer les trois postes de travail en même temps, avec le chrono ça va être de la folie.
Ceci dit en passant, ce n’est pas très Fair-play de mettre des WOD aussi demandeur de matériel, on à pas tous une box à notre disposition, et on n’est pas des Spielberg, ni des Oliver Stone non plus, alors parfois les vidéos c’est un peu limite pour les travelling.
Malgré tout, la seule qui aura le courage de tenter quelque chose sera Katarzyna (qui est classé 12 de sa catégorie super-non) Camilla, Jérémy et moi on passe notre tour c’est trop l’anarchie.

Finalement le WOD se fera lundi au calme. Je me prépare, Florian qui est là, se propose de me juger alors tout est OK. Quand je vous dis qu’il y a des types sympas au CrossFit, c’est la vérité on est jamais seul dans une box.
J’ai mes poids, j’ai ma stratégie, j’ai ma tête à moitié là, mais j’y vais.
1) Les Snatches, oh que ce n’est pas beau, j’ai une technique qui ne ressemble à rien, pour être poli, mais le premier à 65 kg passe, et ce sera le cas du 4e et du 5e.

Sachant que je dois faire un max de Shoulder to Overhead ensuite, je stoppe après avoir réussi tous mes essais, je ne rajouterai pas de poids pour me préserver.

2) Shoulder to Overhead, je pose ma barre sur les épaules 5 secondes avant le début du chrono comme recommandé par notre Matthieu notre coach de scope-athlète, qui nous a encore fourni un plan au top avec échauffement et petites astuces pour ce WOD 2 ,et j’enchaîne, total 41 répétitions à 37,5 kg je suis content je me suis arraché.

3) Power Clean, ma barre est prête, j’attends que mon cardio revienne un peu, et je soulève ma première barre, waouh qu’elle est lourde ! Nom d’un chien ça passe mais c’est lourd, j’attends un peu pour le deuxième essai, rien trop lourde, troisième essai pareil, mais ce n’est pas possible, il passe d’habitude, et pendant ce temps le chrono file, vite fait j’enlève 5 kg de chaque côté, je repars, sa passe, ouf, j’ai bien cru que j’allais rester bloqué là ? Aller encore une autre tentative, ça passe aussi et c’est plus facile tiens donc, puis je me di, bon tu remets tes 10 kg et tu essaies de monter ton poids pour le scoring. Je tire ça monte et ça passe, ah voila c’était quoi le problème alors ? Il me reste 30 secondes. Allez soyons fous, cette barre, tu la fais au mental il reste 10 secondes je tire, je mets tous ce que j’ai et hop c’est passer aussi, c’était très moche mais efficace.

La je suis content je vais voir ma feuille de score .Florian est en train de mettre le total des poids du power clean, je regarde, et je lui dis qu’il a fait une erreur, ma barre était chargé à 80kg pas 90 kg.
Il se retourne vers la barre et on compte ensemble… Espèce de bourricot, voilà pourquoi c’était si difficile, j’avais une barre à 90 kg soit 90 % de mon squat clean. Pourtant et j’en étais persuadé, de l’avoir mise à 80kg, le stress ou pas la tête pendant la préparation va savoir, mais au final j’ai gagné 30 kg sur ce WOD en faisant une erreur ça aurait pu me coûter plus cher.

MASTER THROWDOWN WOD2

En attendant de faire cet article les scores sont arrivés, je finis 9e de ce WOD ce qui me fait faire un bon au classement de la 46e à la 26e place, rassurant sur mon niveau et puis on ne sait jamais …

À bientôt pour le WOD 3 et le résultat final
#unmasterquivousveutdubien
#amasterwhojustwhichestohelp

Advertisements

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.