DUTCH THROWDOWN 2019

Le Dutch Throwdown… Heu.. Comment dire … ?

Déjà pour commencer , une compétition sans leaderboard et sans podium à la fin ?

Je viens de recevoir les résultats des Dutch Throwdown, compétition qui a eu lieu au Pays-Bas et à laquelle j’ai participé dimanche.

Quelle n’a pas été ma surprise, alors que je m’inscris dans la catégorie advance 51-55, je me retrouve sur le leaderboard des 46+ , je ne savais pas que l’on pouvait faire un choix de classement en fonction du nombre de participants, soit! mais alors, soyons complets et appliquons la règle à toutes les catégories !

Si on regarde de plus près les grilles de classements, on peut observer que dans les catégories allant jusque scale 46-50 ça tient encore la route, mais après c’est du n’importe quoi. Du « J’y fourre-tout ranking », une flemme injustifiée de faire du bon travail jusqu’au bout dans le classement.

Du coût 9e sur 22 @dans la catégorie 46 + barbarians ou Arlequins.

Alors je m’improvise Head judge, et quand je fais mon propre classement en fonction du leaderboard et finalement j’observe que , nous étions 9 dans la catégorie 51-55 advance issue des qualifications et je suis second de cette épreuve, si on fait le tri honnêtement . (Maintenant je sais où j’en suis dans ma catégorie) et je rétablis un peu d’ordre pour la Heat18 qui était une super équipe avec une super ambiance merci les gars.

Je ne fais pas ça pour me faire mousser mais nous avons tous fourni un bel effort lors de cette compétition avec mes camarades de WOD et chacun veut et mérite bien entendu, de savoir où il en est de sa forme par rapport à sa catégorie d‘age. Les OPENS arrivent et avoir quelques points de repère c’est important (organisateurs, oublié un peu votre pognon et repenser à l’esprit qui nous anime dans l’effort et le sport).

Bilan du week-end et de la compétition.

Que dire… ?

Aréna de Maasport OK, on arrive belle structure, ça semble chouette, c’est déjà rempli de monde dans les gradins, on trouve une petite place et on essaye de s’installer et de voir comment ça se passe.

Déjà en tant que compétiteurs, tu as ton bracelet, mais tu n’as aucunes indications et pas de points infos et de consigne à suivre.

Pour l’organisation des WOD ça roule plus ou moins bien, par contre la zone de warm-up est vide de matériel.Tout ce qui devra être utilisé pendant les WOD n’est pas présent ou peu disponible. Donc pour moi, c’est un gros point noir, qui à du faire pas mal de blessés durant ce long week-end.

Donc c’était un Week-end épique aux Pays-Bas car aussi coté finance ,c’est un peu exagéré :

Règlement pour les qualifications + mon ticket en final + les entrées de la petite famille, font un budget de 94 euros en gros pas mal non.

Pour un T-shirt et pas de podium

« À qui profite mon fric » ?

Advertisements

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.