Conférence Crossfit & Nutrition avec Yves Patte

Il y a quelques semaines, j’ai participé à une conférence sur la nutrition et le CrossFit donné par Yves Patte

Yves, a pas mal de cordes à son arc, il est l’un des fondateurs de “CrossFit Nivelles“ il a créé une société INNOVONS scs, fondateur du projet « O-Food », il a une rubrique “Paléo Nutrition”, dans “Néo Santé“etc.… Mais je vous invite plutôt à aller sur son blog « http://www.yvespatte.com” pour voir sa bio ; et vous verrez, si la notion d’empowerment vous est connue, que vous avez là un bon exemple.

La conférence s’adresse à tous, sportifs ou non. Durant deux heures, Yves replace les choses dans leur contexte, et revient sur les valeurs essentielles et simples, que sont la base d’une bonne alimentation et la façon dont on devrait essayer de se nourrir. Ceci, en tenant compte de son environnement, de ses activités, ainsi que du choix des aliments à notre disposition en fonction des saisons ou du lieu de consommation.

Cette conférence n‘est pas une tentative pour vous convaincre de devenir paléo, et par là j’entends être un carnassier radical, mais plutôt de vous expliquer au travers de la frise du temps quels ont été les différents modes de nutritions qui ont accompagné l’évolution de l’homme et les possibles façons d’équilibrer votre alimentation en choisissant votre propre régime.

Durant cette conférence, certains éléments m’ont particulièrement fait réfléchir.

  • Notamment quand on m’a fait remarquer, que depuis nos ancêtres du paléolithique nos gênes humaines n‘avaient fondamentalement pas changé. Même si je pense que nous avons un plus beau physique maintenant ;-).
  • Ensuite, le fait que nous ayons été (pour l’instant) 1400 ans plus longtemps chasseurs-cueilleurs que sédentaires.
  • Et puis, l’impact de la modernisation sur les exploitations agricoles et le secteur de l’industrie agroalimentaire. Comment au fur et à mesure des années les aliments de bases ont été sélectionnés et disons le transformé pour être plus nutritif ou résister aux conditions climatiques ou aux maladies. Dans certains cas cela aide la population mais cela pourrait parfois avoir d’autres conséquences, des études sont encore en cours à dans différents domaines.

Tous ces éléments sont très bien expliqués dans le blog de Yves, d’où vous pouvez suivre ses vidéos.

Pour ma part j’ai trouvé une illustration sur l’évolution du mode de nutrition au travers des ages que je trouve très explicite. 

Participer à cette conférence c’était pour moi, aller un peu plus loin sur le sujet de la nutrition et du Crossfit. Je voulais pouvoir recadrer certaines choses et m’ôter certains doutes sur des informations et lectures qui, à force deviennent contradictoires selon les interlocuteurs et les médias (livres, magasines spécialisés, émissions, internet).

La nutrition lorsque l’on fait du CrossFit et très importante, pour rappel, la pyramide présentée dans le paragraphe « What is Fitness part1 du CrossFit level 1 book qui place la nutrition à la base hiérarchique du développement d’un athlète. Ce sujet est très bien abordé, sur le site crossfit.com, et Greg Glassman fondateur du CrossFit ,fait de ce point un élément fondamental. Cela fait d’ailleurs partie des connaissances nécessaires à étudier pour être coach level 1.

Cette conférence était l’opportunité de rencontrer une personne expérimentée comme Yves, aussi bien dans le domaine de la nutrition que du CrossFit et d’avoir la possibilité de poser directement mes questions.

Mon expérience :

Je n’ai sur la nutrition, que mon expérience de sportif pratiquant, car je ne suis ni nutritionniste ni diététicien, j’essaye de suivre du mieux que je peux, le régime « Diet Zone » préconiser dans le book du CrossFit level 1 et dans d’autres livres comme celui de RoB Wolf.

Yves a évoqué ce sujet et nous a fourni de bonnes explications et les grandes lignes de ce régime en faisant un rappel pour  la plupart d’entre nous (titulaire du level 1), de ce qu’est la notion de blocs, comment calculer notre apport quotidien en sachant que la base de composition des blocs est la suivante :

  • 1 bloc de protéines = 7 g
  • 1 bloc de glucides = 9 g
  • 1 bloc de lipides = 3 g

Il faut tenir compte dans votre calcul, de votre poids et votre fréquence d’entraînement.

Pour ma part, le régime « diet zone », a été difficile au début, je l’avoue. La contenance en protéines, lipides, glucides de chacun des éléments d’un bloc ramené à ma liste d’aliments m’était étrangère, et compliquée à déchiffrer et à estimer au quotidien.

Malgré tout, après avoir pendant plusieurs semaines, voir des mois, pesé mes aliments, j’ai finalement pu acquérir la notion des proportions, et pu évalué la valeur de mes blocs avec ma nourriture sans plus avoir recours à une balance. En effet, pour la petite histoire, entre ça et le transvasement de WHEY dans les checker et autres, ma cuisine ressemblait plutôt à un atelier d’emballage de cocaïne, et ma famille en me voyant à fini par me surnommer Pablo 😉

Pour être au plus près de mon régime, j’essaye de me doter d’une dose de bon sens dans le choix de mes aliments afin qu’ils soient le moins transformés possible et au plus près de leur état et lieu d’origine et qu’ils soient de saison.

Il y a quelques mois, j’ai entrepris, de démarrer un intermittent fasting découvert après la lecture du livre de JB Rives “Le Fasting“. C’est une habitude alimentaire qui consiste à jeûner sur une période de 16 heures minimum, la aussi je tâtonne encore entre la période de nutrition et les séances de sports pour savoir comment caler mes aliments dans un temps assez court finalement.

Je fais ce jeûne en débutant le soir et en n‘effectuant mon premier repas que vers 13 h 00. J’ai encore en mémoire mes petits-déjeuners à la française, avec tartines et confitures qui me faisait atteindre un taux de glycémie record et un coup de barre ou de fringale dès le milieu de matinée.

J’ai d’ailleurs dû changer je ne sais combien de fois de méthode et d’aliments pour ce petit-déjeuner ( le repas le plus important de la journée disait-on).

Le ressenti que j’ai pour l’instant avec le fasting, c’est une amélioration de ma concentration et un meilleur rendement sportif lors de mes entraînements en fin d’après midi. Mais il n’en est pas tout à fait de même pour mes entraînements sur l’heure du déjeuner plus difficile à gérer, mais je pense avoir ces derniers temps trouver une bonne formule.

D’ailleurs je partage ci-dessous avec vous mon planning général.

Pour conclure je dirais que manger, cela doit rester simple, et un plaisir, il faut que vous soyez un peu curieux et attentif à votre bien-être, renseignez-vous sur les produits à disposition et comment les manger, poser des questions aux gens qui sont à l’origine de vos produits éleveurs, producteurs, maraîchers, cuisiniers si vous pouvez et ayez du bon sens.

Si on peut éviter de se laisser embobiner, en allant chercher dans les magasins la graine, ou la plante miracle, qui soigne, détox, fortifie et rend beau, ce serait bien aussi.

On est tous victimes sur internet de ce genre de pub sur un produit miracle ou secret du bout du monde.

Je ne sais pas si vous avez remarqué mais toutes ces pubs sont en relation avec l’apparence physique et la performance, mais parfois coté environnement et Éthique ça laisse à désirer si l’on creuse un petit peu.

Bon entraînement et mangez sain.

Références et liens :

Sites Internet :

Advertisements

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.